Le lac des Bouillouses

C’est un lac artificiel d’une superficie de 149 ha. Il est situé à une altitude de 2016 mètres. Il a une capacité de 19 000 000 de mètres cubes. Il sert à l’irrigation de la plaine du Roussillon et une partie de son volume (540 000 mètres cubes) est réservée au fonctionnement des canons à neige de la station de ski de Font-Romeu.

Le barrage en maçonnerie a été construit entre 1903 et 1910, dans une zone marécageuse du fleuve « La Têt » appelée « La Grande Bouillouse ». L’aménagement de ce lac visait à réguler le débit de la Têt et à fournir de l’électricité pour le fonctionnement du Train Jaune, grâce à des centrales hydroélectriques situées  quelques kilomètres en aval et alimentées 

par des conduites forcées.

 

Le lac et ses abords sont classés site naturel depuis le 24 juin 1976. C’est un haut lieu pour la randonnée pédestre et pour la pêche. C’est aussi la porte d’accès vers les chapelets de lacs d’altitude du massif du Carlit et les nombreux pics culminant à près de 3000 m.

La route des Bouillouses

Le 20 juillet 1903 marque le début des travaux de la route d’accès au futur chantier des Bouillouses. Il a ainsi été fixé le 7 juillet que c’est à cet endroit que sera construit le barrage qui alimentera la ligne du Train Jaune en électricité.

Au mois de septembre 1904, 3 entrepreneurs travaillent à la réalisation de la route des Bouillouses. Les travaux seront toutefois stoppés à l’arrivée de l’hiver et du froid pour reprendre au mois de mai. La route sera finalement achevée le 11 juillet 1904, une petite année seulement après le début des travaux.

Longue de 15 kilomètres, la route des Bouillouses permettra de ravitailler les ouvriers qui travailleront sur la construction du barrage d’alimentation de la ligne.

 

 

 

FORMIGUERES / CAMPORELLS

 

                         

 

 

LES ANGLES / PARC ANIMALIER

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *