L’usage du granite en Cerdagne

Le massif des Pyrénées est essentiellement composé de roches granitiques.

Les blocs de granite sont issus des morènes glaciaires. Un vestige spectaculaire subsiste entre Font-Romeu et Angoustrine, au lieu-dit du « chaos de Targasonne ».

Situé entre Dorres et Font-Romeu, le chaos de Targasonne offre un paysage de centaines de blocs de granit exposés plein sud et posés sur une pente de 1500 m d’altitude environ.

Jadis fréquentés par les tailleurs de pierre, le site es désormais prisé par les amateurs d’escalade.

Le granit cerdan a été utilisé pour construction des ouvrages d’art du Train Jaune, du barrage des Bouillouses, le tunnel ferroviaire du Puymorens, le Grand Hôtel ; et bien sûr toutes les fermes, maisons anciennes, linteaux, dalles funéraires, clôtures, murs, églises, lavoirs… qui constellent le paysage de Cerdagne.

Au village de Dorres, les villageois sont devenus tailleurs de pierre à partir du 19e siècle, activité aujourd’hui disparue pour des raisons de coûts. Un très intéressant musée des tailleurs de pierre se trouve dans ce magnifique village à l’architecture préservée.

Sin la taille du granit était assurée par les tailleurs de Dorres et d’Angoustrine, on faisait appel pour les grands chantiers, comme par exemple pour la construction du Grand Hôtel et de la ligne du Train Jaune, à une main d’œuvre venue d’Italie ou d’Espagne.

La cathédrale de Lourdes a été également construite avec le granit de Dorres.

La mode récente est aux chalets « tout en bois » de style scandinave (construits avec du bois importé d’Europe centrale et de l’est).

Toutefois, il faut se souvenir que les premiers chalets de Font-Romeu comportaient une partie basse en granite et une partie haute en bois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *