RESERVE NATURELLE D’EYNE

Histoire de fleurs
Depuis le XVIIIème siècle, de nombreux botanistes tels que les célèbres Augustin Pyrame De Candolle ou l’Abbé H. Coste, ont herborisé la vallée d’Eyne. Au fil des siècles, ils ont contribué à forger la réputation de ce site. Cette renommée a déterminé le classement de la vallée d’Eyne en réserve naturelle.

Flore
Parcourant la vallée, les fleurs d’Eyne ponctueront vos regards de couleurs et de formes étonnantes, accompagnées par leur cortège de papillons. Cette diversité floristique a plusieurs sources : les influences climatiques de la vallée (océanique, méditerranéenne et continentale), l’étagement végétal dû à l'altitude et à la nature du sol. Les pratiques pastorales anciennes de plusieurs millénaires ont aussi contribué à faire évoluer le paysage.
On découvre ainsi différentes espèces, souvent endémiques* issues de ces influences. L’Adonis des Pyrénées et le Pied d’alouette fleurissent dans les pelouses subalpines. Le Persil des isards s’accroche aux éboulis mobiles. L’Androsace de Vandelli s’abrite dans les parois rocheuses siliceuses.
*endémique, adj. : espèce dont la répartition géographique est limitée

Faune
A chaque fleur, ses insectes ! Bourdons, papillons, coléoptères méritent des observations fines et sont indispensables à la reproduction des fleurs. La diversité des milieux en vallée d’Eyne favorise la présence de nombreuses espèces, dont plusieurs emblématiques comme L’Isard ou le Gypaète barbu surgissant des falaises. Les micromammifères, comme le Campagnol des neiges occupant les éboulis d’altitude, ou la Musaraigne aquatique vivant dans les cours d’eau, font partie aussi des espèces patrimoniales de la vallée.

Mosaïque des milieux naturels
La succession de différents milieux naturels, sous l’influence d'une altitude élevée (1600-2860m) et des micro-expositions, engendre une grande biodiversité. - A l’étage montagnard, la forêt de pins à crochets domine.
- L’étage subalpin présente un fort contraste coloré avec des landes à genêts purgatifs en soulane et des rhododendrons à l’ombrée, laissant peu à peu la place aux pelouses concentrant une richesse floristique originale, façonnée par le pâturage.
- L’étage alpin, dominé par l’élément minéral (gneiss, schistes), accueille dans les éboulis et pierriers des espèces particulières et endémiques* adaptées aux conditions extrêmes. On trouve également des pelouses rases abritant une flore caractéristique et spécialisée.

Un laboratoire «grandeur nature»
La réserve participe et permet à des travaux de recherche scientifique de se développer sur son territoire. Les études d’écologie historique et pastorale ont démontré la présence humaine dans la vallée depuis le néolithique et ont confirmé son influence sur les milieux. La réserve naturelle a pris en compte ce passé et s’est engagée aujourd’hui dans une politique de développement durable avec les éleveurs.
Des travaux menés par des spécialistes ont précisé le statut et l’écologie de certaines espèces, et permettent de mieux appréhender la complexité du vivant.

Visite virtuelle de la réserve
La visite virtuelle de la réserve permet une réelle immersion dans le lieu : les détails sont visibles comme si vous y étiez !
http://rneyne.ericlopez.fr

Réglementation
La vallée d'Eyne bénéficie d'une réglementation visant à préserver ce patrimoine pour les générations futures. Ces règles concernent de nombreux usages professionnels et de loisirs.

Informations

Type de patrimoine : Naturels

picto map

MAISON DE LA RESERVE
66800 EYNE

picto telephone

Tél : +33 4 68 04 97 05 // +33 7 87 04 99 99

Nous contacter

Aucun tarif disponible.

Moyens de paiement

Aucune information sur les moyens de paiement disponible.

Ouvertures

Aucune information sur les dates d'ouverture.